La Chasse au caribou

Cette période, les élèves de GS ont fait escale au Canada. 

Ils ont étudié l'album "La Chasse au caribou" de Céline Claire via la méthode Narramus. Cette méthode permet de travailler le vocabulaire pour acquérir une compréhension fine de l'histoire et pouvoir ensuite la raconter seul.

La semaine dernière, les enfants sont rentrés chez eux avec les marionnettes des personnages et ont pu jouer l'histoire à leurs familles.

Parallèlement, ils ont cherché des instruments pour illustrer chaque animal, en lien avec le parcours sonore vécu à la bibliothèque lors de leur dernière visite.

Cette semaine avait lieu l'enregistrement !

Ici, vous trouverez le texte seul, et le parcours sonore qu'ils ont inventé et joué.

Tous ont été emballés par ce projet et ont fait de fabuleux progrès en expression orale.

Parcours sonore des GS à la bibliothèque

Vendredi 7 février, les GS se sont rendus à la bibliothèque pour la troisième fois. 

Fabiola leur avait préparé un parcours sonore sur l'album "Roulé le loup".

Ainsi, les enfants ont utilisé des instruments pour illustrer les différents moments de ce conte portugais.

L'enregistrement ici.

Le secret du jardin de Clément

 

Mardi 7 janvier, les élèves de maternelle se sont retrouvés dans la salle bleue pour assister au spectacle "Le secret du jardin de Clément" de la compagnie Planète Mômes.

Ce spectacle abordait le thème de la succession des saisons et des changements qui en découlent dans les jardins et pour les animaux.

Les élèves l'ont beaucoup aimé.

Les GS visitent la mairie

Vendredi 6 décembre, les élèves de GS ont été invités par le maire à visiter la mairie de La Mulatière.

Monsieur Barret et monsieur Sabatier, adjoint à la vie scolaire, les ont accueillis puis guidés à travers la mairie : sur la mezzanine, dans les bureaux, dont celui du maire, ils leur ont montré la salle des mariages puis les ont emmenés dans la salle du conseil dans laquelle ils se sont installés.

Le maire leur a fait chercher les 4 symboles de la République française : 

- Le drapeau tricolore bleu-blanc-rouge 

- L'hymne officiel : La Marseillaise 

- La devise « liberté - égalité – fraternité »

- Le buste de Marianne 

Les élèves ont reconnu le portrait du président Emmanuel Macron qui, en tant que président de la France, doit être dans toutes les mairies.

Et, à côté du drapeau tricolore, ils ont interrogé le maire sur la présence d'un autre drapeau bleu à étoiles. Monsieur Barret a répondu que c'était celui de l'Europe, concept un peu compliqué en GS qu'il a comparé avec une équipe de pays travaillant ensemble.

Enfin, ils ont pu poser les questions  préparées en classe.

À quoi sert un maire?

Avec ses adjoints, il organise la vie de la ville. Par exemple, il s'occupe de la gestion de la cantine et des bâtiments. Il est responsable des décisions prises pour la ville. Il est souvent en rapport avec les associations et les clubs.

Est-ce que c'est un métier d'être maire?

Ce n'est pas un métier, c'est une activité. Mais ça devient de plus en plus compliqué administrativement.

Comment ça se passe pour prendre une décision?

Il y a des discussions, qui mènent à un accord puis à une décision qui passe en commission, puis une version officielle est votée au conseil municipal. Le conseil municipal, composé de 29 conseillers municipaux, se réunit tous les deux mois. Le maire ne décide pas tout seul : les délégués de la ville se réunissent et votent.

Est-ce qu'il y a des documents?

- On travaille de plus en plus sur des dossiers numériques 

- Il y a des documents d'informations à destination des habitants à l'entrée de la mairie 

Est-ce que vous avez un hélicoptère?

Non, le maire n'a pas d'hélicoptère, ni de voiture de fonction. Il utilise son véhicule personnel.

Est-ce que les personnes qui travaillent à la mairie portent un uniforme?

Le maire et ses adjoints portent une écharpe tricolore pour les occasions officielles, les policiers portent un uniforme, et les personnes qui s'occupent des espaces verts portent des tenues adaptées à leur métier.

Combien de personnes travaillent pour la mairie?

La mairie emploie entre 65 et 70 personnes, dont 44 dédiées aux scolaires.

Est-ce que les policiers obéissent au maire?

Les policiers municipaux suivent et font respecter les arrêtés municipaux, principalement en matière de stationnement. Par exemple, au moment de la vogue, les voitures ne pouvaient pas stationner sur le parking de l'église, sinon les forains n'auraient pas pu s'installer.

Le maire a  demandé aux élèves s'ils étaient allés à la vogue et s'ils avaient envie qu'il y en ait de nouveau une l'année prochaine. Les enfants ont répondu par l'affirmative.

Merci à messieurs Barret et Sabatier pour leur disponibilité et leur accueil !

Toutes les photos ici.